‘ les Filles du bord de scène’ , Isabelle Paquot et Isabelle Berteloot, un duo de choc, railleur, drolatique et acidulé.

On en redemande ! Serge Hulpusch - ‘l’écho de la Corrèze’ - 20 sept 2010

        Les Filles du bord de scène, deux Isabelle chanteuses,   

       Berteloot l’accordéoniste et Paquot la percu, qui, des chants de la Commune

   (L’attendrai-je encore longtemps, plus que jamais d’actualité, le Temps des Cerises)

       à Boris Vian (Les Joyeux bouchers, Fais-moi mal, Johnny) en passant par

       les Ratés de la bagatelle de la chère Patachou, nous brossent

       un tableau féministe et engagé très chouette.   

       Michel Bedin - www.on-mag.fr - 13 Octobre 2010

 

les deux Isabelle renouent avec la grande tradition des « diseuses ». Elles chantent mais surtout

elles distillent avec intelligence des textes dont on ne perd rien de ce qu'elles veulent en dire

et plus encore peut-être de ce qu'elles y sous-entendent.

Avec une grande économie de moyens et une belle musicalité, elles restent, même quand elles

les assaisonnent à leur manière, d'une fidélité exemplaire à des auteurs qui vont

d'Anne Sylvestre à Boris Vian en passant par Trénet, Bernard Dimey, Brel et Brassens

mais aussi par Delmet, Fragson ou Adamo. 

François Vicaire - Théâtre en Normandie - mai 2009

Les filles du bord de scène, ont su démontrer lors de cette soirée, avec tout le professionnalisme et toute la musicalité dont elles disposent, que l’opérette recèle bien des merveilles à déguster. Durant tout le spectacle,

le répertoire a alterné entre des airs d’opérettes françaises et anglaises. Le rythme allègre impulsé par ces deux artistes fit que le public adhéra pleinement aux changements de tempos et de couleurs qui émanaient des airs de ces deux genres d’opérettes si proches.

‘Le Bulletin de Darnétal’ – 10 décembre 2013

Leur représentation, à base de chants et de textes, a su mettre en relief les éléments sombres de notre histoire, allant de l’Occupation à l’entrée dans la guerre froide, avec une certaine légèreté qui n’en rend le contenu que plus frappant. Isabelle Berteloot et Isabelle Paquot forment ainsi incontestablement un duo de choc qui traite avec humour et légèreté de sujets forts et sombres d’un passé qui résonnaient tout particulièrement entre les murs de l’ancien fort.

La Presse de la Manche - mai 2017

Isabelle Berteloot et Isabelle Paquot ont uni leurs talents de chanteuse et de comédienne autour d’un répertoire joliment dépoussiéré n’hésitant pas à jouer de leur interprétation musicale. Deux voix différentes mais parfaitement complémentaires, les chants des sirènes d’eau douce ont trouvé la formule des tournures rythmiques et scéniques donnant au registre rétro de la chanson française le jeu de comptines pour adultes avertis.

‘La Dépêche du Pays de Bray’ – 3 juin 2009

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now